Projet d’un golf de 18 trous à Villard-de-Lans !

Non ce n’est pas une « surprise » pour ceux qui se souviennent du débat qui avait animé la dernière campagne municipale. Alors qu’elle l’avait décelé à la lecture du Plan Local d’Urbanisme, l’équipe d’opposition avait attiré l’attention des Villardiens sur ce projet qui n’avait pas été présenté et ne figurait pas dans le programme de Madame Le Maire.

Il ne peut s’agir d’un simple oubli puisque l’existence même de ce projet avait été rapidement évacuée lorsque la question avait été posée ouvertement.

Le « Grenelle » sur Bois Barbu a levé toute ambiguïté. Les masques tombent. Toutefois la méthode particulière n’a pas changé. Il suffit de prendre connaissance du contenu de la réunion sur le site www.villard-de-lans.fr/grenellevillard.html  (Mairie et Grenelle de Villard de Lans) cf. diapositives 25, 53, 70…

En terme de concertation, on lit par exemple dans le document présenté lors du « débat » pour Bois Barbu que l’on nous propose une « post validation d’un positionnement… », c’est dire si c’est concerté…

A un moment où la baisse de la dotation de l’état va pénaliser les finances de notre commune qui va voir ses recettes diminuer, à un moment où l’on ne cesse de parler de maîtrise des dépenses, ce projet ne répond à aucune des attentes des Villardiens.

Ce Grenelle ainsi présenté «Quel avenir concerté pour le pôle nature de Villard de Lans ? » n’est à nouveau qu’un subterfuge pour apporter une légitimité à une équipe municipale désireuse de réaliser ce projet partisan soutenu par Madame Le Maire.

Alors qu’il existe cinq parcours golfiques sur Grenoble et ses environs, dont un magnifique à Corrençon (NDLR: un autre également en Vercors Dromois), que la rentabilité d’un golf est très aléatoire, que les temps difficiles appellent aujourd’hui à une prudence extrême et réclament une gestion particulièrement rigoureuse et non hasardeuse, ce projet ambitieux qui ne faisait pas partie du programme de Madame le Maire, devrait recueillir l’avis de tous les Villardiens et non ceux de quelques petites dizaines de participants / sympathisants présents lors des réunions publiques.

Nous allons continuer à suivre ce dossier et vous en reparlerons dans un futur proche. Suivez nous.

2 réflexions au sujet de « Projet d’un golf de 18 trous à Villard-de-Lans ! »

  1. C’est nul…. Tout simplement, déjà parce que cela consomme beaucoup d’eau et pend de l’espace que pour quelques personnes…. Mais pour que cela marche il faudrait des hôtels à 25 étoiles…

  2. Bonjour,
    ce projet est en effet ancien et même envisagé par la CCMV, et déjà présenté en conseil communautaire. Il a également été préparé en 2013 à la Mairie, et annoncé en conseil municipal à Villard.
    Curieux en effet que Madame Carlioz n’ait pas parlé au moment des élections d’un projet impactant le patrimoine communal et qui de toute évidence peut être un atout touristique comme une catastrophe (enjeux environnementaux et financiers, le golf de Corrençon a mis des années avant de ne plus perdre d’argent, et a été refinancé par les contribuables).

    Extrait de compte rendu du conseil communautaire (CCMV):

    « Création d’un terrain de golf: débat autour de la pertinence d’un tel projet et éléments d’aide à la décision.

    Le président rappelle qu’une mission exploratoire a été confiée à Gérard Clot Godard par un courrier du 27 novembre 2008 qui faisait suite aux propositions émises lors d’un séminaire organisé en octobre de la même année.

    Il a examiné les capacités du territoire et relève qu’il y a des sites possibles sans trop porter atteinte à l’agriculture. On peut notamment citer le site de Bois Barbu où il peut y avoir des synergies avec le golf de Corrençon en utilisant les compétences des professionnels en place.
    (…)
    Le prix de construction peut être évalué à 1 350 000 € (note: plus tard on a parlé de 2 M€) et exigera une participation publique sauf si un investisseur peut équilibrer le projet avec une opération immobilière.
    (…)
    Il ressort des débats que la communauté de communes ne peut pas se désintéresser d’un tel projet qui doit être intégré dans la charte de développement et peut contribuer à l’économie locale. Elle doit faciliter la prise de décision
    En conclusion, l’assemblée décide d’intégrer la faisabilité d’un tel projet dans la charte et de confier à la Fédération une étude d’analyse du potentiel golfique local pour un coût de 1 200 euros.
     »

    Comme pour le parc du château, il va falloir vendre des terrains et construire des résidences inoccupées pour financer nos ambitions, en oubliant patrimoine et rénovation de l’existant. La course en avant, la course vers le vide (même politique qu’au niveau national).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + = 4