Le 5 décembre 2014 avait lieu le dernier Grenelle « Architecture centre bourg ».

Comme annoncé, les consultations techniques devaient se poursuivre toute l’année 2015 en vue de la rénovation du bâtiment.

Certaines décisions ont d’ores et déjà été annoncées sans que les Villardiens n’aient eu à en débattre :

  • Le Casino (le lieu de jeu, pas la supérette !) devrait devenir la vitrine de Villard de Lans (station familiale, est-il besoin de le rappeler) en s’installant dans les locaux actuellement occupés par l’Office du Tourisme.
  • Le terrain en contrebas du « Château » sera vendu pour financer en partie le projet de réaménagement de l’édifice.

L’Office du Tourisme serait installé au premier étage (niveau rue avec accès direct à la voirie) et un Fablab au rez-de-jardin (laboratoire de conception d’objets, avec des machines à disposition telles des imprimantes 3D et une équipe d’animation pour faire émerger des projets et les accompagner).

Restent à définir, pour les groupes de travail à créer en 2015, l’aménagement du parc et l’aménagement des espaces Culture et Patrimoine.

Le budget du projet de rénovation est d’environ 3 500 000 euros (soit 2,5 M€ annoncés pour les travaux + 25% pour études et divers aménagements  + dépassements habituels et frais non encore comptabilisés). Ceci ne comprend pas les frais des aménagements intérieurs et extérieurs liés au résultat de la concertation sur l’usage et le contenu du château que les villardiens devront décider. Cette rénovation devrait être financée en partie par la vente du patrimoine public (partie basse du parc, vente foncière dont il est espéré 0,6 M€) mais est soumis à l’accord de subventions potentielles dans le cadre de politiques contractuelles publiques, « ce qui sera difficile à obtenir étant donné le contexte économique actuel » a t-il été dit.

Lors de la réunion, un villardien (au franc parler libéré) a interpellé l’auditoire (dont la moyenne d’âge se situait davantage vers 60 ans que 25 ans) en soulignant le fait que les jeunes n’avaient pas donné leur avis concernant ce projet alors que ce sont eux qui seront les utilisateurs de demain du Château. Nous ne pouvons que souligner la justesse évidente de ces propos, même si nous élargissons le terme « jeunes » aux personnes entre 20 et 50 ans.

A noter encore, si le Château se dégrade trop avant le début de la phase 1 (pas avant 2016), il n’est pas prévu de reconstruire un autre bâtiment dans le Parc. Il n’a pas été précisé ce qu’il adviendrait du Château dans ce cas, que l’on laisse actuellement toit ouvert à la pluie depuis que des tuiles sont parties.

Beaucoup de points restent donc en suspens tels le financement du projet et sa faisabilité,  compte-tenu du temps nécessaire avant le début des travaux pour les aspects administratifs et l’état dégradé du Château. A suivre donc…

Une réflexion au sujet de « Le 5 décembre 2014 avait lieu le dernier Grenelle « Architecture centre bourg ». »

  1. Il existe encore quelques personnes ayant du bon sens. A l’heure où la plus grande majorité des Français essaye de joindre les deux bouts, les « dirigeants » de notre commune avec les finances publiques, veulent restaurer une ruine qui n’a rien d’esthétique architecturement parlant. Effectivement, je ne peux que saluer ce villardien quifait remarquer que jamais les jeunes n’ont le droit à la parole et pourtant ils en ont des idées bien moins saugrenues que celles de certains de leurs aînés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 7 = 13